Michael Bauswein photographe - le blog
"Photographier le monde, la vie, les gens..."

Site Portfolio Vidéos / Presse Boutique Blog Liens A propos... Contact

samedi 4 juin 2011

L'album de Lionel Langlais

     

En général quand un homme me demande de le photographier, soit je lui réponds par la négative sans ménagement, soit je le gratifie d'un oui tellement évasif qu'il sait pertinemment que ça ne se fera jamais. Mais avec Lionel Langlais, c'est pas pareil. Pas que le garçon puisse faire illusion dans mes mises en scène intimistes de la féminité. Non, loin s'en faut ! Simplement, il a du talent. Un talent dont je vous ai déjà relaté ici comme il a m'a embarqué tout de suite un dimanche de froid glacial. Une vraie révélation ! Et comme le gars caché derrière le chanteur (à moins que ce soit l'inverse), enfin l'être humain quoi, est très sympathique, ben on a sympathisé. Alors quand il m'a demandé de faire les photos de son album qu'il était en train d'enregistrer, ben j'ai dit... oui. Oui, sans hésiter. Sans remettre aux calendes grecques. Oui. Avec la condition de faire du noir et blanc et de garder mon style. Précision inutile, c'est exactement ce que Lionel voulait. Des heures d'enregistrement en studio plus tard, des heures de recherche pour trouver la bonne façon de distribuer l'album et le voilà , tout chaud, tout beau.
Acheter album Lionel Langlais
Pour acheter l'album cliquez ici

Et si c'est vrai que dedans, il y a mes photos, il y a surtout des chansons, des bonnes chansons, drôles, tristes, touchantes, des qui miaulent ( si, si ! ), des capricieuses... Et si vous avez l'occasion, allez le voir sur scène au théâtre Darius Millaud à Paris, c'est juste énorme, son énergie et son charisme vous emportent. Et quel acteur ! Les transitions pleines d'humour et les chansons bien sûr vous feront passer une excellente soirée. Je n'ai jamais vu quelqu'un sortir de ces concerts déçu. Jamais. Et pourtant, j'y suis allé 6 ou 7 fois.

Pour découvrir ou redécouvrir Lionel Langlais, rendez-vous sur son site

mercredi 15 décembre 2010

Althéa, une vraie modèle !

     

J'ai eu la chance, en octobre, qu'Althéa avec qui j'avais déj fait une séance dans Paris il y a quelques mois, accepte de venir jusqu' moi, jusqu' Strasbourg, pour poser nouveau devant mon objectif. Une marque de confiance qui m'a touché et m'a motivé tant il m'est ( pour l'instant ? ) compliqué de trouver des modèles l'aise avec le nu Strasbourg et tant j'avais apprécié notre première collaboration.
Althéa, c'est une vraie modèle, pas juste une jolie fille qui pose, elle participe l'image, elle propose quelque chose dans le cadre qu'on lui fixe. Elle s'approprie la mise en scène et la fait vivre. C'est exactement, ce que je cherche, ce que j'aime. Bref, plus que des discours, voici, un petit extrait de cette collaboration en terre alsacienne...

Portrait Althea par Michael Bauswein Photographe
Althea par Michael Bauswein Photographe
Althea nu reflexion par Michael Bauswein Photographe
Althea nue au sol par Michael Bauswein Photographe
Alteha cascade par Michael Bauswein Photographe

Et encore vous n'avez rien vu, il me reste encore beaucoup de photos superbes de cette séance...
Le site d'Althéa: www.althea-modele.book.fr

mercredi 27 janvier 2010

My asian trip, les photos

     

Forcément lorsqu'on fait un voyage sur un continent aussi différent et qu'on a comme moi la photo dans la peau comme moyen de se souvenir, de montrer, d'aimer, de partager, on a le délcencheur qui travaille pas mal. Et après faut sélectionner ! En tout cas, outre les lieux, je me suis attaché photographier les gens. Pour moi, ce sont eux qui font la richesse d'un voyage surtout en Asie. Il y a une simplicité, une insouciance parfois, une gentillesse chez eux dont on ne trouverait pas un dixième chez un parisien pressé d'attraper son métro.
Bref, la sélection des images de ce périples sont accessibles ici: www.myasiantrip.com/blog/index.php/Galeries-photo

Thai playing in Hau Hin

vendredi 23 octobre 2009

Quand "10h Le mag" filme Cindy...

     

Et bien quand 10h le Mag sur TF1 filme Cindy, ils filment aussi mon livre Daily feminity juste côté en vitrine ( et celui d'Ash-less aussi a un moment ). Et ils montrent en plein écran deux photos de mon cru. Normal, je suis chez le même éditeur ( éditions Ragage ) et j'ai beaucoup participé au livre Cindy, l'origine de mon monde. Content de retrouver la militante du Girl Power en pleine forme et d'apprendre que le livre s'est déj écoulé 2000 exemplaires. Dire que seules 3 commandes sont passées par mon site... ;)

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Pour commander le livre de Cindy, cliquez ici !

dimanche 20 septembre 2009

Le livre photos de Cindy de Secret Story

     

Cindy est en finale de Secret Story. Son caractère, sa personnalité, son "girl power" lui ont permis d'arriver jusque-l . Et j'espère qu'elle franchira la dernière marche. Mais avant de rentrer dans la Maison des Secrets, Cindy posait pour des photographes. Et aujourd'hui, une partie des photos qu'elle a faites avant le jeu sont réunies dans la réédition de son livre où sa beauté, sa sensualité, ses courbes généreuses sont l'honneur. Cindy, l'origine de mon monde, regroupe des photos qu'elle a sélectionnées. Des images tantôt sexy, tantôt naturelles, sensuelles, provocantes, nues. A l'image de son caractère.

L'origine de mon monde - le livre de Cindy Secret Story
Je suis fier d'y avoir participer, de pouvoir vous montrer la Cindy qui m'inspire travers les 17 photos présentes dans le livre et dont je suis l'auteur et notamment celles de la couverture et la 4e de couverture. Je suis très heureux de pouvoir rendre hommage au modèle qui m'a déniaisé ( photographiquement, j'entends ;) ) puisque que c'est avec Cindy que j'ai fait ma première séance de photo de nu.
Cindy, l'origine de mon monde réunit 80 photos, 10 regards de photographes talentueux qui ont immortalisé le charme de "Sexy Cindy".

Ont également participé cet ouvrage aux éditions Ragage:
Patrick Wecksteen, Jam Abelanet, Eric Martin, Fooxy, Olivier D., Roby Mike, Alain Choquet, Joseph B.

Pour le commander, cliquer ici !

mardi 15 septembre 2009

Petit leçon de marketing illustré

     

Je me lance dans le marketing et parce que je suis pas égoïste, je vous fais partager ma science ;)




Pour acheter le calendrier ( qu'Amandine vous dédiocacera avec plaisir ) c'est ICI !

samedi 12 septembre 2009

Cindy en finale de Secret Story !

     

Ben oui, je sors de ma réserve et j'affiche clairement mon soutien Cindy. C'est pas complètement objectif comme démarche; vous le savez j'ai eu l'occasion de la photographier souvent et c'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup. Je pense pas très bien la connaître pour autant et l'émission me l'a montrer mais elle mérite d'aller en finale ! Ca j'en suis sûr ! Plus que jamais.

Cindy Secret Story - sexy coiffure

Les douches nues de Cindy aujourd'hui tout le monde s'en moque. Ce n'était pas un acte trash pour choquer, juste le geste pratique d'une fille qui on a appris que c'était plus simple pour se laver. Et on est des millions faire pareil ;) D'ailleurs, il me semble que d'autres candidats l'ont imité. Elle a montré que c'est une fille joueuse qui aime les défis, les caméras, les clashs aussi parfois. Qu'elle est entière et ne se laisse pas faire. Le fameux girl power. Une personnalité forte qui rend Secret Story plus intéressant, quoi qu'on pense d'elle.

Cindy Secret Story sexy photos

Il faut qu'elle aille en finale affronter Jonathan. C'est la seule qui a contesté de manière efficace l'emprise de "Mister QI volage" sur la maison des Secrets.
Bref, je fais ce que je n'ai jamais fait même pour des élections politiques, je vous dis: "Votez Cindy !". Moi, j'enverrai pas de sms, je suis radin et j'ai pas envie d'engraisser Endemol mais j'aimerais bien la voir en finale, au moins...

P.S: j'agrémente ce billet de photos inédites de Cindy. Sur celles-l , elle n'est pas nue, on devrait moins me les piquer. Ca l'empêche pas dêtre sexy.

Calendrier 2010 sexy - Amandine nue

dimanche 30 août 2009

Un soir de concert...

     

Hier soir, c'était samedi et comme d'hab, rien de bien intéressant la télé. Mais c'était pas bien grave car j'avais rendez-vous. Un rendez-vous galant ? Avec une fille ? Avec une fille ? et ben, non avec un gars ! Non, je ne suis pas en train de faire mon coming out; j'essaie juste de vous dire que samedi soir, je suis allé voir Lionel Langlais en concert. Bon, déj étonnant, Langlais chante en Français et sans un pet' d'accent. A mon avis, il est French...

Il est 21h15, il arrive sur scène en costard noir, chemise blanche et cravate noire. Propre sur lui, bien coiffé, les cheveux un peu devant les yeux. Il a l'air tout gentil. Un peu le gendre idéal, il paraît. Et puis c'est parti. Avec son compère Guillaume Bongiraud - dit le Timide, en tout cas depuis hier soir - au violoncelle et aux percussions, il se donne sur scène. Avec une énergie hallucinante. Petit petit le gendre idéal ressemble plus un boxeur la fin d'un combat, les bleus en moins.

Lionel Langlais

Il enchaine les chansons drôles, émouvantes, enjouées, déjantées parfois même. Avec des transitions pleine d'humour. Un vrai jeu d'acteur ! Et puis, il y a ce petit bijou de chanson sur les chats et les souris avec Lionel qui miaule tellement bien que moi qui suis allergique aux chats, j'ai éternué ! C'est un futur tube, ce morceau, j'en suis persuadé.
On passe un très très très bon moment même si la sortie on n'a pas progressé en Anglais d'un pouce, euh pardon d'un "inch". A la fin on est sûr: Langlais est french, frenchement doué ! Et la bonne nouvelle, c'est que c'est tous les samedis comme ça au Théâtre Darius Millaud.

Si je vous ai donné envie d'être curieux et d'aller voir: c'est par ici !


dimanche 19 juillet 2009

Il est des soirs...

     

Il y a des soirs comme ça,
Où l'on ne se tourne plus,
On regarde juste en l'air,
Ni devant, ni derrière...

Lassé des souvenirs,
Des espoirs qui attendent,
Ont envie de grandir,
Et pourtant, ils s'étendent,
Touchés du coup de grâce,
De cet autre qui se lasse.

Il est des soirs comme ça,
Où l'on ne cherche plus,
Les effluves éphémères,
D'un péché de la chair...

Lassé de ces mensonges,
Qu'on se fait soi-même,
On sait que nos yeux plongent,
Au fond du vrai dilemme,
Et ils passent aux aveux,
Défont le chiffre le deux.

Il est des soirs comme ça,
Où l'on ne triche plus,
Ce qu'on savait déj ,
On ne le cache plus.

mardi 7 juillet 2009

Une opinion toute faite...

     

Quelle époque vit-on où l'image règne en maître ? Non, je ne parle pas de celle que j'affectionne en tant que photographe. Je veux bien sûr faire allusion cette image qu'on renvoie sur les autres qui s'empressent de la digérer sans prendre le temps de la mastiquer et établissent un jugement qui dans son ton affirmatif et définitif devient presque une sentence.
Comme on se plaît se faire une opinion sur des gens dont on ne connaît rien qu'un petit coin, un petit bout d'atome de poussière de ce qu'ils sont. Mais c'est bien suffisant pour les estampiller d'une étiquette qui résumera la complexité de ce qu'ils sont un mot. Entrevue dira "la grosse cochonne" d'autres diront "la salope" ou "la chaudasse". Je fais bien sûr allusion aux sobriquets dont on affuble Cindy depuis qu'elle est rentrée dans Secret Story. Vous me direz, "elle prend sa douche nue si c'est pas une preuve de son peu de vertue". J'ose penser qu'ils sont des millions travers le monde se doucher nu, en tout cas moi, je le fais. Il n'y a pas de caméra dans ma salle de bains ( enfin pas ma connaissance ), certes, mais pour une fille qui est l'aise avec la nudité et qui s'est déj retrouvée nue devant de nombreux objectifs ( dont le mien ) quoi de plus normal finalement ?
Les qualificatifs qu'on utilise pour parler de la candidate du jeu de TF1, ne sont que l'illustration d'un phénomène qui s'est banalisé: le jugement de l'autre sur une simple image. Sans autre forme de curiosité. Sans lui accorder un peu de complexité, de profondeur. Une action, une attitude devient un élément charge, un marquage indélébile qui va résumer toute la personne en un mot rarement flatteur. Et quand ça passe dans le miroir grossissant du tube cathodique ( ou de l'écran plasma ), c'est souvent encore pire. Plus de demi-mesure.
Sur un meuble, il faut gratter le vernis pour découvrir le relief , la force, l'essence du bois, ce qu'il paraît. Et si les êtres humains aussi avaient leur vernis. En tout cas, ceux qui sont victimes de ces verdicts hâtifs, ne sont pas vernis, mon avis...

samedi 6 juin 2009

Amandine: balade sur les quais de Seine

     

Lundi dernier, c'était le lundi de la Pentecôte et c'était nouveau férié.
J'en ai profité pour réaliser une séance photo que j'avais en tête depuis quelques temps: faire des photos de nu dans mon univers habituel mais dehors. Et pas juste dehors mais Paris, dans Paris.
Pour ce premier shooting dans cet esprit, j'ai choisi un cadre bucolique, les quais près de la place de la Concorde et le modèle idéal pour ça: Amandine. Ca faisait plusieurs mois que je lui en parlais. J'ai mis un peu de temps me sentir prêt franchir le cap ( comme souvent quand je me lance dans quelque chose de nouveau ;)) mais voil , c'est fait !
Je suis très content du résultat même si je pense que j'aurais pu avoir encore plus de bonnes photos. Mais bon photographier une belle fille nue dans Paris, c'est pas tout fait les mêmes conditions que la photographier chez elle. Faut que je prenne mes marques...
Quoiqu'il en soit voici un petit extrait du résultat.

Amandine par Michael Bauswein - nue et sexy -quais de Seine - Paris
Amandine sexy par Michael Bauswein - nu - quais de Seine - Paris
Amandine sexy par Michael Bauswein - exhib - quais de Seine - Paris
Amandine Cherie par Michael Bauswein - exhib - quais de Seine - Paris
Amandine modele photo par Michael Bauswein - nu - quais de Seine - Paris
Amandine sexy par Michael Bauswein - nue au parc des Tuileries - Paris

samedi 30 mai 2009

Balade nocturne dans Paris

     

Paris, Paris... On dit que c'est la plus belle ville du monde. La plus romantique en tout cas.
C'est vrai que c'est très agréable de se balader dans les rues de la capitale, dans ses parcs, sur les quais de scène. Il ne faut pas être agoraphobe par contre car Paris on ne se sent jamais seul. Surtout dans les couloirs du métro.
Mais pour moi, c'est probablement la nuit que notre chère Paname a le plus de charme. L'ambiance y est différente, entre un calme certes tout relatif et l'impression qu'il se passe plein de choses. Que le brouhaha et les passants stressés du jour laissent la place ceux qui aiment la vie, la flânerie, la fête. Souvent ce sont les mêmes. Croisez un parisien travailleur effréné le jour et retrouvez-le la nuit, rien ne dit que vous le reconnaitrez. Alors, forcément flâner la nuit avec un appareil photo dans Paris, c'est tentant quand on est photographe. Je ne l'ai pas beaucoup, pas assez fait mais un peu quand même.

Tour Eiffel - Paris - Michael Bauswein
Place de la concorde - Paris - Michael Bauswein

jeudi 28 mai 2009

Voyage, voyage...

     

Non, non, je ne fais pas parti du fanclub de Desriless ! J'ai juste reparcouru les photos que j'avais faites il y a un an Marrakech et j'ai retrouvé des images sympa de la place Jamal El Fna et du souk. Notamment la photo du boucher avec les chats qui rôdent devant. Alors, j'ai pas résisté, je les poste ici ;)

Marrakech - Jamal El Fna - Michael Bauswein
Marrakech - souk - Michael Bauswein
Marrakech - vill - Michael Bauswein

dimanche 24 mai 2009

Roland-Garros, c'est parti !

     

En ce premier jour de Roland-Garros, je repense forcément ces années où je parcourrais les allées du stade avec mon accréditation et mon appareil photo avec la fameuse veste multi-poches ocre. A manger un croque-monsieur sur le pouce. J'arrivais toujours tôt le matin vers 8h30 pour voir les entrainements et faire des images plus insolites et décalées des joueurs pour les "bruits de couloirs" du magazine. Et s'asseoir sur le banc des photographes, quel plaisir, quel privilège ! Le numérique n'était pas l , on utilisait des films diapo ( Sensia II ) qu'on triait le soir jusqu' pas d'heure avant d'aller se coucher et de remettre ça le lendemain. Les journées étaient très longues mais quand on aime on compte pas ce qu'on dit.
Je me rappelle la 1ère année, dans mon hôtel miteux qui ne me faisait pas payer de supplément pour les cafards mais pour prendre une douche si par contre. Il était pas cher du tout et je m'en moquais, j'y passais si peu de temps. L'année d'après il était fermé probablement pour insalubrité. Je partais de ma chambre sordide et me retrouvais sous le soleil de l'allée des Mousquetaires rejoindre le court centrale où une Anna Kournikova dans une tenue moulante bien plus sexy que celle qu'elle arborait lors des matchs, s'entrainait. J'entendais sa mère, son entraineur l'époque dire "doudara" chaque fois que la belle frappait la balle, j'ai jamais su ce que ça voulait dire. Je me souviens cette finale Hingis/Graf, quelques années après. Martina, c'était ma joueuse favorite, j'aimais sa nonchalance et sa joie communicative sur le court. Elle avait le match en main, le 1er set en poche, elle dominait et un incident d'arbitrage, elle se déconcentre, elle perd pieds. Je ne l'avais jamasi vu comme ça. Elle sert même la cuillère 2 reprises mais ce n'est pas un trait de génie la Chang mais juste un signe de son complet désarroi. Elle n'est plus l mentalement. Elle perd le match. D'autant plus rageant que cette année-l , elle remporta les 3 autres tournois du grand chelem.
Je n'avais pas accès au central. Enfin pas au banc des photographes ni la tribune des spectateurs. Si proche et si loin la fois. Je regardais le match d'un télé juste coté de la tribune de presse qui m'était également interdite, je suis pas journaliste. De la porte de la tribune de presse j'ai fait quelques photos plus pour le souvenir que pour autre chose. Vus la distance et ma focale ( 300 mm ).
Et pour la victoire de Mary Pierce, j'étais l . Encore une fois privé de court pour la finale. C'est le lot des photographes seconds couteaux.
Bref, quand Roland-Garros commence, je me souviens mes 19 ans et les 4 années passées photographier le tournoi. Un souvenir inoubliable !

Roland-Garoos - Martina Hingis par Michael Bauswein
Rolang-Garros
Roland-Garros - Roger Federer

J'ai pris ces photos lors de la journée Benny Berthet en 2006. Je ne suis pas retourné au stade de la porte d'Auteuil depuis. Faute de temps et de budget. Et puis quand, Martina Hingis n'est pas l , je n'y vais pas d'abord ! ;)
Enfin ce jeu-l , je n'y remettrai jamais les pieds...

jeudi 1 janvier 2009

Happy New year ! Bonne année ! Freues Jahr ! ....

     

Bonne année 2009 - Michael Bauswein